this ok Sentence Zürcher Appell - Appel international - en français

Zürcher Appell

 

 

Appel international pour la préservation de l’indépendance scientifique
(publié le 28 février 2013)

En un temps où la coopération entre l’économie privée et les universités publiques est devenue, même en Europe, une habitude, il faut une fois encore poser les questions fondamentales: Qu’est-ce qu’une université? Quelle est la fonction d’une université dans la société?

Les universités sont nées de l’idée d’offrir un lieu protégé et non mercantile à la recherche, l’éducation et à l’enseignement. Elles servent le bien commun, sont donc prises en charge par la société. En lien direct avec cette idée fondatrice, l’éthique scientifique garantit à ce lieu appelé « université » d’être à l’abri de toute exploitation partisane, politique, idéologique ou économique. La liberté d’enseignement et de recherche est garantie par la Constitution.

Dans ce contexte, on comprendra qu’une université publique ne puisse se compromettre, ni par une coopération ni par un sponsoring, avec une institution connue pour son comportement scandaleux et privé d’éthique. Ceci salit la réputation de toute l’université et compromet l’indépendance des scientifiques, hommes et femmes, en particulier de ceux qui sont directement financés par une telle institution. Ces scientifiques en perdent leur statut de garants d’une science indépendante et soucieuse d’éthique.

L’université de Zurich, elle aussi, est née en 1833 de cette aspiration intellectuelle à l’indépendance. Elle est «la première université d’Europe qui n’ait été fondée ni par un prince ni par l’église, mais par un organisme d’Etat démocratique». Cette fière déclaration se trouve aujourd’hui encore sur la page d’accueil de l’université de Zurich. Mais les universités d’aujourd’hui, au temps de la coopération et du sponsoring, sont-elles encore suffisamment indépendantes?

En avril 2012, la direction de l’université de Zurich a discrètement négocié un accord de coopération avec la direction de l’UBS (Union Bank of Switzerland). Il s’agit d’un sponsoring universitaire par l’UBS à hauteur de 100 millions de francs suisses et de l’installation d’un UBS International Center of Economics in Society dans les murs de l’université. Ni le citoyen ni les chercheurs et enseignants de l’université n’ont été consultés. Le contrat entre l’UZH et l’UBS a été signé secrètement au printemps 2012.

Le voilà mis en évidence, le problème du sponsoring : la direction de l’université accepte que la banque utilise l’espace universitaire comme plateforme de ses intérêts. Or par le passé l’UBS ne s’est pas privée d’activités éthiquement douteuses. Le fait que l’UBS puisse maintenant placer son logo à l’université de Zurich n’a donc rien à voir avec la science, mais avec le marketing.

En fait, voici un bel exemple pour illustrer la problématique du sponsoring scientifique. Dans d’autres pays européens on trouverait aussi plusieurs cas douteux de sponsoring universitaire. (En juin 2011 la Deutsche Bank a dû se retrier d’un sponsoring universitaire à juste titre critiqué). Ceci illustre à quel point - au contraire du mécénat et de fondations désintéressées - les sponsorings liés à des contrats secrets et à des intérêts particuliers représentent un danger pour l’indépendance de la recherche et de l’enseignement. L’éthique académique est en jeu.

En tant que citoyens, chercheurs, scientifiques et étudiants, nous en appelons à la direction des universités et à tous les responsables de l’enseignement en Suisse et à l’étranger afin qu’ils prennent soin de cette précieuse liberté académique, garantie par la Constitution, et qu’ils ne mettent pas en danger l’éthique scientifique par de problématiques coopérations.

Liste des premiers signataires (27)
alphabétiquement

Prof. Dr. Andreas Auer,

Professor für Öffentliches Recht, Universität Zürich, sowie Direktionsmitglied des Zentrums für Demokratie, Aarau

Prof. Dr. Peter Bieri,

Schriftsteller und emeritierter Professor für Philosophie, Freie Universität Berlin

Prof. Dr. Hans Christoph Binswanger,

emeritierter Professor für Volkswirtschaftslehre, Universität St. Gallen

Prof. Dr. Mathias Binswanger,

Professor für Volkswirtschaftslehre, Fachhochschule Nordwestschweiz, Olten

Prof. Dr. Andreas Brenner,

Professor für Philosophie, Universität Basel und Fachhochschule Nordwestschweiz, Basel

Prof. Dr. Dr. h.c. Pierre Bühler,

Professor für Systematische Theologie, Universität Zürich

Prof. Dr. Pio Caroni,

emeritierter Professor für Rechtsgeschichte und Schweizerisches Privatrecht, Universität Bern

Prof. Dr. Dr. h.c. mult. Kurt Flasch,

emeritierter Professor für Philosophie, Ruhr-Universität Bochum

Prof. Dr. Dr. h.c. mult. Bruno S. Frey,

emeritierter Professor für Ökonomie, Universität Zürich, sowie Distinguished Professor of Behavioural Science, Warwick Business School at the University of Warwick, UK

Prof. Dr. Daniel Hell,

emeritierter Professor für Klinische Psychiatrie, Universität Zürich, sowie ehemaliger klinischer Direktor an der Psychiatrischen Universitätsklinik Zürich

Prof. Dr. Jochen Hörisch,

Ordinarius für Neuere Germanistik und Medienanalyse, Universität Mannheim

Prof. Dr. Ursula Pia Jauch,

Titularprofessorin für Philosophie, Universität Zürich

Prof. Dr. Hans Ulrich Jost,

emeritierter Professor für Zeitgeschichte, Universität Lausanne

Univ. Prof. Dr. Konrad Paul Liessmann,

Professur für Methoden der Vermittlung von Philosophie und Ethik, Universität Wien

Prof. Dr. Dr. h.c. Giorgio Malinverni,

emeritierter Professor für Verfassungs- und Völkerrecht, Universität Genf, sowie ehemaliger Richter am Europäischen Gerichtshof für Menschenrechte, Strasbourg

Prof. Dr. Dr. h.c. Pierre Moor,

emeritierter Professor für Staats- und Verwaltungsrecht, Universität Lausanne

Prof. Dr. Markus Müller,

Professor für Staat- und Verwaltungsrecht sowie Öffentliches Verfahrensrecht, Universität Bern

Dr. Dr. h.c. Klara Obermüller,

Publizistin, Männedorf

Prof. Dr. Dr. h.c. Margit Osterloh,

emeritierte Professorin für Ökonomie, Universität Zürich, sowie Professor of Management Science, Warwick Business School, University of Warwick, UK

Daniel de Roulet,

Schriftsteller, Genf

Prof. Dr. Marcel Senn,

Professor für Rechtsgeschichte, Juristische Zeitgeschichte und Rechtsphilosophie, Universität Zürich

Prof. Dr. Gottfried Schatz,

emeritierter Professor für Biochemie am Biozentrum, Universität Basel, ehemaliger Präsident des Schweizerischen Wissenschafts- und Technologierates

Prof. Dr. Andreas Urs Sommer,

Professor für Philosophie, Albert-Ludwigs-Universität Freiburg i. Br.

Prof. Dr. h.c. Hans Peter Walter,

emeritierter Professor für Privat- und Wirtschaftsrecht, Universität Bern

Prof. Dr. Dr. h.c. mult. Niklaus Wirth,

emeritierter Professor für Informatik, ETH Zürich

Prof. Dr. Jean-Claude Wolf,

Professor für Ethik und Politische Philosophie, Universität Fribourg i. Ue.

Prof. Dr. Libero Zuppiroli,

emeritierter Professor für Physik, ETH Lausanne